Sommaire du Site

Historique et Présentation
Le Comité
Statuts
Règlement Intérieur
Elevage Sélectionné SCC
et CLUB de RACE

Liste d'Elevages
Règlement d'Elevage
et
Liste d'Eleveurs
Les Délégations
La Revue du Club
Contact

Rejoignez tous les passionnés de Dogues Allemands

Historique de la Race
Le Caractère
Généralités et Couleurs
Le Standard
La Confirmation
La Grille de Sélection
Liste des Etalons Cotés
Liste des Lices Cotées
Le TAN
Questionnaire Santé

Les Formations
Calendrier des Expositions
Résultats d'Expositions
Vous Cherchez un Chiot
Vous Cherchez un Etalon
Photothèque
Formulaires et Règlements
La Boutique du DCF
Liens

Retour page d'accueil Page d'Accueil
Doggen Club de France
Le Club Français du Dogue Allemand

Dogue noir en pied

Historique et Présentation

LE DOGGEN CLUB DE FRANCE - LE CLUB FRANÇAIS DU DOGUE ALLEMAND

Trente-cinq ans après la création du club Allemand, en 1888, le Doggen Club de France voyait le jour en 1923 en Alsace. Le Président fondateur était Monsieur Kirchen, qui, de par ses origines alsaciennes était à l'époque plus proche des Allemands que du reste de la France. Nous comprenons maintenant pourquoi notre association, le Doggen Club de France a une si forte connotation germanique.

Les activités du club étaient pour ainsi dire inexistantes. Puis la seconde guerre mondiale allait pratiquement anéantir l'élevage de Dogue Allemand en France.

Il a fallu attendre 1947 pour voir à nouveau se créer des élevages et voir la production du Dogue Allemand se développer. Les actions du club restent malgré tout très limitées et il faudra attendre 1958 pour que Madame Micheline Pincemin Mérat puisse accéder à la présidence. D'emblée Madame Micheline Mérat avait formulé l'objectif qu'elle se fixait : la promotion du goût pour le beau Dogue Allemand et en bonne santé. Elle créa aussitôt une publication dès 1959 : Spécial Dogue, puis en 1960 le bulletin allait devenir le Trait d'Union, titre que nous avons toujours conservé depuis cette date.

Durant presque 30 ans Madame Micheline Mérat a conduit le Doggen Club de France avec une autorité que nul ne lui contestait. Elle savait être à l'écoute des nouveaux venus qui, rapidement, acquerraient la passion qu'elle savait leur transmettre. Mais plus le temps passait, plus le monde devenait administratif et procédurier, ce qui amena le club petit à petit à s'occuper autant de l'administratif que de la race.

Madame Micheline Mérat donna sa démission en 1986, non sans avoir choisi son successeur en la personne de Monsieur Alain Dubois. Elu et réélu à l'unanimité durant son mandat, il a su conduire le Doggen Club de France sur la voie des règles nécessaires par une administration plus rationnelle. À la demande de la Société Centrale Canine, une grille de sélection voit le jour, le Trait d'Union se modernise, se transforme tant sur le fond des articles que sur la forme etc.…

En 1997, Monsieur Jean-François Martin est élu à la suite de la démission de Monsieur Alain Dubois. Élu et réélu jusqu'à ce jour, cette époque n'est pas encore l'histoire puisqu'il s'agit de son actualité.

LE D.C.F. FAVORISE LA CONNAISSANCE DE LA RACE

Sous la tutelle de la Société Centrale Canine, le D.C.F veille à l'amélioration de la race et travaille à sa promotion par l'organisation d'expositions régionales d'élevage, par la vitalité de son site internet, par des articles tant dans les revues spécialisées que dans la presse locale lors d'expositions etc… . Il est administré par un comité de 16 membres devant, également, statuer sur les travaux des commissions mises en place pour le travail cynophile.

LE D.C.F. MAINTIENT LA SANTÉ, LA BEAUTÉ ET LE CARACTÈRE

Soucieux des questions de santé posées par les grandes races en général, le D.C.F. a entamé un travail sur l'alimentation, dont certaines conclusions sont aujourd'hui prises en compte, si bien que les écueils présentés par le développement d'un grand chien comme le nôtre sont maintenant, pour une grande part, bien identifiés. Au-delà de la simple confirmation, une grille de cotation présente un début de "traçabilité" des reproducteurs; ils sont identifiés génétiquement, dépistés par la radio dysplasie tant des hanches que des coudes, dépistés également sur la cardiomyopathie dilatée et hiérarchiquement déterminés pour un sérieux travail de sélection. Le Certificat de test d'aptitude naturelle (TAN) est entré dans l'ordinaire des Expositions d'Élevage. Des études sont en cours en vue de l'amélioration de la longévité de la race.

LE D.C.F. CONSEILLE ET ORIENTE LES ACQUÉREURS DE DOGUE

Entre ses fonctions, le Doggen Club de France a à coeur de favoriser la diffusion de beaux et bons sujets dans le public. Dans ce but, il a mis en place des listes d'éleveurs allant des éleveurs recommandés par le Club et par la Société Centrale Canine à la liste des éleveurs du Club. Pour faire partie de l'une ou l'autre de ces listes, l'éleveur doit s'engager sur une charte dont les exigences sont indiquées sur ce site dans les rubriques : élevages sélectionnés et règlement d'élevage. Les délégués régionaux et la Responsable de l'Information sont en mesure de conseiller efficacement tout acquéreur de dogue dans ses démarches.

Le Doggen Club de France est membre de l'EuDDC, fédération des Clubs de Dogues Allemands d'Europe. A ce titre, il organise des séances de confirmation EuDDC (différente de la confirmation SCC et beaucoup plus complète), Cette confirmation est une autorisation à reproduire dans tous les pays membres de la fédération.


retour haut de page